Parce que l’avenir du logement social se joue aussi à Bruxelles

Accueil > Ancien site > USH EUROPE : À LA UNE > Adoption par le Parlement européen du rapport de Karima Delli sur le (...)

Adoption par le Parlement européen du rapport de Karima Delli sur le logement social

Le 11 juin 2013, le Parlement européen a adopté une résolution sur le logement social dans l’Union européenne, résolution portée par Karima Delli, député EELV.

Avec 353 voix pour, 151 voix contre et 189 abstentions, ce texte recommande notamment aux Etats membres de mettre en place nombre minimum de logements sociaux dans les zones tendues, de promouvoir la mixité sociale au sein du parc de logement social, de renforcer la transparence dans l’attribution des logements sociaux, d’utiliser en priorité les fonds FEDER pour améliorer l’efficacité énergétique des logements afin notamment de lutter contre la précarité énergétique.

Au total, la résolution formule 77 recommandations qui sont réparties en 5 thèmes :
-  Promouvoir le rôle social et économique du logement social
-  Vers une politique européenne du logement social
-  Encourager l’investissement pour l’emploi et l’économie verte
-  Lutter contre la pauvreté et promouvoir l’inclusion et la cohésion sociale
-  Lutter contre la précarité énergétique

A l’issu du vote, Karima Delli a déclaré qu’ « Avec ce rapport sur le logement social, l’Europe rentre de plain-pied dans le débat sur le logement qui agite nombre de pays européens. Ce rapport se voulait un aiguillon et un guide pour des politiques de logement social ambitieuses et efficaces (…) A l’heure où l’on reproche à l’Union européenne d’être éloignée des réalités, elle prouve qu’en investissant dans le logement social, elle peut contribuer à redonner confiance aux citoyens européens en améliorant leurs conditions de vie. C’est aussi l’occasion de créer des emplois verts de qualité non délocalisables, via le développement de filières vertes dans la construction et la rénovation de logement ».

Le Parlement européen entend ainsi rappeler à la Commission et aux Etats membres que les dépenses effectuées dans le secteur du logement social permettent non seulement de garantir le respect de droits fondamentaux, de répondre à l’urgence sociale mais aussi de contribuer à créer des emplois durables, à stabiliser l’économie, à promouvoir la mobilité du travail, à lutter contre les changements climatiques, combattre la précarité énergétique et améliorer la qualité de vie des citoyens européens.

Résolution du PE sur le logement social dans l’Union européenne